Contre la fermeture : Séverine G.-D.

Monsieur Le Directeur,

Je me permets de vous écrire afin de vous faire part de mon effarement, suite à votre décision, de fermer provisoirement la Maison de Naissance de Pontoise.

Même si, d’un point de vue purement pragmatique et gestionnaire, je peux entendre votre réquisition des deux sages-femmes de la Maison de Naissance, pour palier à l’absence momentanée de sages-femmes au bloc d’accouchement classique de votre maternité.

D’un point de vue humain et déontologique, je ne puis imaginer que vous ayez accepté, du jour au lendemain, de priver de tous leurs repères plusieurs femmes sur le point de mettre au monde leur enfant, en mettant à mal leur projet de grossesse et de naissance, mûrement réfléchi.

Je ne peux qu’imaginer ce que j’aurai moi-même ressenti comme détresse, incompréhension et colère, si j’avais dû vivre la même chose, il y a maintenant de cela deux ans et demi.

Je vous prie donc instamment de trouver une autre solution pour le bloc d’accouchement et de ré-ouvrir dès aujourd’hui la Maison de Naissance.

Je veux croire en votre capacité à revenir sur cette décision inique et je vous prie, malgré tout, de croire en mes sincères salutations.

Séverine G.-D.

Une maman qui a eu la chance extrême d’être suivie par Mmes Georgel et Chevalier afin de donner naissance, en toute confiance et sérénité à sa seconde fille, le 20 novembre 2012, au sein de la Maison de Naissance de Pontoise.