Stéphanie, maman de Yaël, né en novembre 2008

J’aurais pu vous décrire l’accompagnement à la maison de naissance dans des termes classiques, où il s’agit de vivre un accouchement personnalisé selon nos envies « réalisables », respectueux du corps de maman et de l’arrivée de bébé, j’aurais pu vous dire qu’on est cocooné par des professionnels compétents et en cela, que c’est un excellent accompagnement qui n’a pas de prix ! Sauf que… Je préfère partager avec vous quelques anecdotes où vous devinerez la valeur ajoutée (VAj) de ce type d’accompagnement :

1. 2h du mat’, 1ère VRAI contraction de travail, puis 2, puis 3… Paniiique ! VAj : J’ai le numéro de téléphone de ma sage-femme qui me conseille.

2. Arrivée à la maternité : qui vois-je en 1er ???? MON Isabelle (ma sage-femme)… VAj : Même interlocuteur tout au long de l’accompagnement et jusqu’au jour J. Salle d’accouchement : contrôle de l’ouverture du col, monitoring, perte des eaux, expulsion accompagnée d’un… « Stéphanie (moi), Stéphanie ? », « Ouiiii ?! », « Tu veux continuer ? » (Isabelle m’invite à prendre mon bébé en train de sortir…), le tout sans pieds dans les étriers (position sur le côté), ni péridurale, ni épisiotomie dans une ambiance musicale. Ok, poursuivons…

3. En peau à peau avec mon bébé, petit problème, mon utérus ne reprend pas sa forme initiale… je perds trop de sang… « Sélim (le papa), mets-toi torse nu, on va poser ton bébé sur toi en peau en peau pendant qu’on s’occupe de maman ». VAj : Respect du bébé, toujours en contact avec un de ses parents. Bien sûr, tout est bien qui finit bien !

Aussi, certaines me diront, « moi non plus, je n’ai pas eu ça », une autre « moi aussi, j’ai eu ça »… Je leur réponds que dans un accompagnement « maison de naissance », c’est la somme de tous ces « ça » qui est réunie ! Finalement, c’est de pouvoir vivre pleinement cet instant naturel, c’est-à-dire d’être active et de comprendre grâce aux mots de la sage-femme ce moment de dépassement de soi pour aller à la rencontre de ce petit être, dans un contexte favorable qui est une valeur ajoutée. Et quel luxe dans une société qui confond avancée médicale avec médicalisation à outrance généralisée…